Au cours de la période du 10 mai à juillet 1940, des dégâts ont été causés par bombardements d'artillerie : 104 points de chute d'obus sur l'usine et 220 sur les cités. De mai à juin 1940, les Allemands investirent la région et la ligne Maginot invaincue. Jean-Marc Reiser naquit au 15 rue Mézières, le 13 avril 1941. En 1942, l'usine assura des distributions de biscuits vitaminés pour les enfants. Pour les jeunes, l'essentiel fut d'échapper au Service du Travail Obliga­toire.

 

Les champs autour de la vieille ferme d’Heumont en 1942

(Photos Jules Hublau)

 

Un service agricole fut créé et des champs cultivés à Heumont. Le personnel, essentiellement féminin, fut chargé de la plantation de pommes de terre et de carottes. Les légumes, entreposés dans la salle paroissiale, étaient revendus à l'ensemble du personnel.

Le 10 septembre 1944, Rehon fut libéré.

(Photos Jules Hublau)

 

Le 27 mars 1945, le haut fourneau N° 4 coulait sa première fonte d'après guerre.

En 1958, commença la construction de la salle de la Jeunesse sur l'emplacement de l'ancienne place du lavoir. En 1954-1955, la place de Rehon-Centre (actuellement place Ferdinand Grenetier) fut réalisée sur l'emplacement d'un verger appartenant auparavant à la famille Aubrion qui possédait également les maisons à l'emplacement desquelles furent construits la Mairie et le Foyer des Anciens.

Page précédente Page suivante