En 1985, le déclin de l’usine de Rehon était inéluctable. Dans la nuit du 12 au 13 décembre, un incendie se déclarait dans la nouvelle aciérie. Malgré sa remise en état et un dernier baroud d’honneur le 18 janvier 1987, le 30 juillet au matin, l'aciérie souffla sa dernière coulée. Ce fut la disparition totale de l’activité sidérurgique de Rehon.…« Après cent vingt années d'existence, l'usine de la Providence à Rehon figurait dans la charrette des condamnés. Livrée aux mains des démolisseurs, elle n'existera plus désormais que dans la mémoire des hommes. »…Le 20 juin 1988, à 11 heures, le haut fourneau n° 4 était dynamité, puis ce fut le tour des hauts fourneaux n° 5 et n° 7.

 

 

Le 30 juin 1989, le « Lycée d'enseignement professionnel privé de jeunes filles de Rehon », ancienne école ménagère, transformée en L.E.P. le 22 septembre 1980, fermait ses portes. Les religieuses de la Doctrine Chrétienne quittèrent définitivement les lieux.

 

En 1993, devenant très dangereuse pour la sécurité des habitants, la chapelle Jeanne d’Arc fut amenée à disparaître. Construite en 1924, elle fut utilisée pour la célébration des offices pendant 70 ans.

 

En 1994, le nouveau tracé entre les communes de Rehon et Lexy s'étendait sur 1275 m. Deux carrefours furent aménagés : un giratoire avec la voie du vallon et les dessertes de la ZAC et une voie qui desservit la voie communale de Lexy.

 

En 1994, lors d’une réunion extraordinaire, des projets furent envisagés, pour embellir la cité : aménagement du centre ville de Rehon, de la place de l'Eglise ainsi que la réfection extérieure de la cité marchande d’Heumont. La même année, création d'une ZAC à Heumont : depuis quelques décennies, un inlassable essor de constructions s'était poursuivi. Pour ce nouveau projet, les responsables communaux préfèrèrent passer la main, à Solorem.

En 2000, la future maison de l'intercommunalité s'installait dans l'ancien laboratoire de la Providence. Le District de l'Agglomération de Longwy battit désormais pavillon à Rehon.

17 janvier 2005 : le glas de « CinéRehon » ; cette grande bâtisse située au 64 route de Longwy s'est envolée sous la pelle mécanique et destructrice des entreprises de démolition. L'antre du 7ième art laissa sa place au « Square du 8 mai 1945 ».

Page précédente Page suivante